La Gaichel côté jardin

New
,

Après avoir créé l’événement en rendant son étoile à l’automne dernier, le restaurant gastronomique La Gaichel a rouvert avec une nouvelle approche, qui ravit à la fois ses propriétaires et sa clientèle grâce à une excellence plus détendue. 

L’établissement, géré par Erwan Guillou et son épouse Céline, se nomme à présent Le Jardin de La Gaichel et se veut plus accessible, tout en maintenant le cap gastronomique qui a fait la réputation du domaine entier. En septembre dernier, le couple avait surpris en prenant une décision historique: «Nous voulons changer la donne pour faire plaisir à la clientèle qui nous environne. Cela suppose de repartir à zéro et d’abandonner notre étoile.»

Après un mois de fermeture en début d’année, Le Jardin de La Gaichel a rouvert avec confiance et aplomb, soutenant corps et âme une nouvelle carte sophistiquée, certes, mais dans sa simplicité apparente et sa gourmandise. En effet, si l’on y retrouve des plats d’inspiration terroir, comme le bœuf à la ficelle cuit au bouillon, la tête de veau sauce gribiche, le homard grillé ou encore la cotriade de poisson à la bretonne, l’attention portée par le chef Philippe Dugast aux produits, aux cuissons, aux associations et au dressage en fait de véritables petites pépites de goût qui excitent les yeux, le nez et les papilles. Impossible de ne pas donner notre coup de cœur de cette nouvelle carte aux couteaux gratinés en entrée, sur lesquels tout gourmet devrait se ruer les yeux fermés!

Quant à l’implication du chef étoilé, elle reste inébranlable, comme en atteste Erwan Guillou: «Le chef Dugast a été tout à fait partant lui aussi quant à notre décision de rendre l’étoile. Si nous sommes à nouveau récompensés, ce sera avec cette nouvelle formule qui nous fait plaisir à tous et avec laquelle il s’amuse chaque jour en cuisine.»

Le cadre affiche également un joli coup de jeune avec des tons naturels qui donnent une vraie chaleur à l’intérieur. L’extérieur, quant à lui, est toujours aussi impressionnant avec le grand parc et la belle terrasse abritée. La sixième génération à la tête du domaine imprime donc clairement une identité forte, qui saura sans doute inscrire encore plus ce bel établissement dans le paysage culinaire de la région.