Le bon vin version 2.0 à Strassen

Bon à savoir
,

Depuis quelques semaines, les vins s’offrent un traitement de choix à l’hôtel-restaurant Olivier grâce à un nouveau dispositif qui permet entre autres la mise à température idéale de n’importe quel cru sans ajout de gaz neutre... 

Un vin à température et aération idéales

En étant le premier établissement – et le seul pour le moment – à s’être équipé de ce nouveau dispositif nommé à point «D-vine», l’hôtel-restaurant Olivier se positionne clairement sur les nouvelles technologies pour la dégustation de son vin. Ce dernier est présenté sous forme d’élégantes fioles de 10cl dans une gamme qui compte aujourd’hui plus d’une dizaine de références. La fiole est introduite dans l’appareil, se perce, puis le vin s’écoule dans un système sans ajout de gaz et entièrement physique de bobine métallique mise au préalable à la température nécessaire pour donner au vin celle – optimale – recommandée par le producteur et le sommelier.

En quelques secondes, le vin s’écoule joyeusement dans le verre, la «D-vine» ajoutant instantanément l’équivalent de trois heures de carafage à un Margaux La Gurgue 2016 ou un Nuits-Saint-Georges de la Maison André Goichot en rouge, par exemple, ou bien encore à un délicieux Sancerre Héritage du Domaine Alban Roblin ou un Pessac-Léognan 2015 du Château Baret en blanc...

Une dynamique 2.0 plus générale

L’acquisition de la «D-vine» s’inscrit au sein de l’établissement dans une démarche plus complète qui vise à améliorer encore l’expérience client grâce à la technologie. Ainsi, au restaurant Olivier, les convives peuvent profiter non seulement du menu intégral et d’informations diverses sur des tablettes prévues à cet effet, vont de plus pouvoir grâce à celles-ci personnaliser de manière assez inédite leur menu en choisissant leur accompagnement pour tout plat de viande ou de poisson, en augmentant la portion de certaines spécialités ou bien en ajoutant à leur guise un petit plaisir supplémentaire, comme du foie gras ou des scampi frais...

D’autres tablettes interactives feront également leur arrivée dans les chambres de l’hôtel dans les semaines à venir.

Le brassage des cultures

Toujours aussi fier de l’héritage laissé par son père et mentor, le propriétaire de l’hôtel-restaurant Olivier, Eli Bahbout, continue à mettre la cuisine libanaise à l’honneur dans les assiettes en la combinant à des plats continentaux plus classiques, parvenant ainsi à satisfaire les goûts variés de sa clientèle. Si le chef Patrick passe habilement d’un houmous aux graines de courge à un tartare, on craque facilement pour un grand plateau libanais comme le Maoual, composé (entre autres) de munazzalé, de falafels, de tehina, d’une soupe de carottes au curry, de briouates à l’agneau, d’arayes, de scampi poêlés à l’orientale et d’une succulente brochette de bœuf à la harissa... 

Hôtel-restaurant Olivier

140A, route d'Arlon à Strassen 

(+352) 31 36 66