Le miel et les Sucrés

Bon à savoir

L’association de pâtissiers Les Sucrés du Lux a présenté ses nouvelles créations autour du miel.

Deux ans après leur création, Les Sucrés du Lux continuent à évoluer et à répondre aux défis qu’ils se lancent. De six pâtissiers à la création, ils sont désormais 17, dont quatre nouvelles recrues rien que pour la dernière édition: Raphaël Quenard, chef pâtissier de Ma Langue Sourit, Nicolas Maslanka, chef pâtissier du restaurant Sucré Salé, Alexandra Kahn, de la chocolaterie Genaveh, et Simon Armbruster, chef du restaurant Landhaus Am Kirschbaum, en Allemagne.

Cette nouvelle rencontre était organisée au Sofitel Luxembourg Europe et a mis en valeur le miel. Les pâtissiers ont eu à cœur de travailler des miels locaux, issus de ruches situées à Luxembourg-ville dans différents quartiers et produits par Hunneg Këscht. 

Les formes, les couleurs et le goût étaient au rendez-vous. Le miel a ainsi rencontré l’acide avec les agrumes ou le cassis, des mélanges ingénieux qui ont atténué le sucre et enchanté les papilles.

Simon Armbruster a ainsi conçu un cracker au miel, avec une crème au miel, un morceau de coing et des fleurs séchées et frites. Paul Bungert, chef pâtissier de l’Hostellerie du Grünewald, a concocté un pain d’épices avec une mousse de lait au miel, cœur de miel, croustillant maïs soufflé, crumble miel et fleur de sel, chantilly mascarpone vanille, caviar de miel.

L’audacieuse Liberty Ducarme, de Sweet Factory, a voulu travailler sans gluten et propose un cookie au miel et un mini cupcake noix, miel et chèvre frais. Le chef pâtissier de Steffen Traiteur et président de l’association Les Sucrés du Lux, Yves Jehanne, s’est amusé avec une tartelette pop-corn exotique au miel, fond de pâte sablée vanille, crème frangipane caramel salé, crémeux passion, mousse pop-corn au miel, insert coulant fruits exotiques, glaçage caramel.

Benoît Leichtnam, chef pâtissier de la préfecture de Metz et ambassadeur au championnat de France du dessert, a servi un sablé croquant à la nougatine, crème brûlée au miel, crémeux citron, alors que Nicolas Maslanka a travaillé une mousse au miel, insert cassis sur biscuit moelleux aux amandes et un glaçage miroir.

Enfin, Benoît Milville, chef pâtissier de L’Atelier du Windsor, a préparé un biscuit noisette, mousse mandarine, glaçage caramélia, ganache montée au miel, tandis que Raphaël Quenard a proposé un ananas confit, financier vanille, sabayon chocolat blanc, glace au miel, jus décanté d’ananas.

La prochaine édition se tiendra au sein du château de Bourglinster, où le chef René Mathieu lancera le défi aux pâtissiers de travailler uniquement des produits végétaux.