Une mue pour le Mu

Nouveau
,

Le restaurant de l’hôtel Sofitel Le Grand Ducal a entièrement changé de concept, de décor, de nom – il s’appelle Mu – et de carte. Seule la vue sur la ville reste la même.

Photo : Maison Moderne

Tout a été fait pour rendre le lieu plus convivial en utilisant des couleurs tendance (vert et bleu canard), des tables en bois brut (sans nappage) et des luminaires en laiton. Le chef Sébastien Perrot a également complètement revu la carte pour plus de modernité, d’inspirations internationales et de partage.

Côté assiette, le pluriel est de mise avec une carte qui commence par une sélection de tapas à partager: tataki de thon, chakchouka, calamars à la provençale, petits artichauts, aubergines à la sicilienne, ceviche de saumon ou un incomparable poulpe à la plancha. Tout ça entre 7 et 12€.

Pour suivre, deux options: une classique avec la carte des «incontournables» (dos de saumon, filet de poulet fermier, cocotte de veau...) ou une carnivore très marquée avec le bœuf sélectionné de la boucherie Kirsch (entrecôte, faux-filet, bavette, ou un tartare préparé sous les yeux des clients...).

Les desserts ne sont pas en reste avec des créations de Yannick Ferraton qui se souvient être passé par l’hôtel Sacher de Vienne avec son «Grande-Duchesse Charlotte», inspiré des classiques au chocolat. Il n’hésite pas à faire intervenir graines de pavot, gingembre ou ananas et se montre fin connaisseur des différentes sources de cacao.

Le service a également pris plus de simplicité, avec un uniforme qui n’en est pas un et un ton assez badin, tout en restant professionnel.

Reste le mystère du nom pour lequel il faudra faire confiance aux communicants: Mu, c’est d’abord l’onomatopée qui correspond au meuglement de la vache, manière de montrer la mise en avant de cette viande à la carte. Mais c’est aussi la lettre grecque qui correspond au nombre 40... c’est-à-dire la numérotation dans l’adresse... Il fallait y penser!

Mu

40, boulevard d’Avranches à Luxembourg (Gare)

www.sofitel.com