Les tendances de la rentrée

Tendances
,

La cuisine aussi a ses modes… Que va-t-on trouver dans nos assiettes dans les prochaines semaines?

Photo : Take Eat Easy

Globalement les tendances vont vers plus de conscience de ce qu’on mange: plus de local, plus de bio, plus sain, plus frais. Les nouvelles techniques s’en mêlent et les recherches de nouveaux produits aussi. Au fil des lectures, on a noté le boom prochain de…

La fermentation

Le phénomène de la fermentation permet de transformer les sucres naturellement présents dans une grande variété d’aliments (végétaux, viandes, poissons, produits laitiers, céréales…) soit en acide lactique (choucroute, yaourts, fromage frais, pain levain, olives, nuoc-mâm…), soit en alcool (vin, bière, cidre…) soit en acide acétique (vinaigre) grâce aux micro-organismes présents dans les aliments (bactéries, levures, moisissures…) ou grâce à des micro-organismes ajoutés (c’est le cas pour la fabrication du camembert, du roquefort, du miso et du tempeh).

Kéfir, kombucha (boisson acidulée mongole), kimchi (spécialité coréenne à base de légumes lactofermentés) ou traditionnels pickles: ça fermente en cuisine. Le chef Yannick Alléno est persuadé que «c’est la technique la plus respectueuse de l’environnement qu’on ait jamais trouvé. En plus de créer de l’énergie, la fermentation confère aux aliments un goût unique et une longueur en bouche extraordinaire.»

Le matcha

Anti-âge, antistress, brûle-graisses et joli sur les photos, le matcha, poudre de feuilles de thé vert japonais, est partout: les tasses, en shots, frappé, latte ou cappuccino. Mais aussi dans les millefeuilles et les choux, dans le chocolat, la glace… Au Japon, ce thé est perçu comme un aliment noble et précieux. Ce n’est pas pour rien, car ce thé vert est une véritable source de bienfaits et vertus. Riche en antioxydants et véritable brûle-graisses, le thé matcha contribue également à réguler la glycémie. Il est aussi excellent pour la peau. À New York, il existe même des lieux entièrement consacrés au matcha, comme le MatchaBar à Williamsburg. Rien de tel n’est annoncé ici…

Les gaufres et les pushcakes

Valeur refuge en temps de crise, tout ce qui est régressif est à la mode. Et le goûter n’est pas en reste. Dans ce domaine, la gaufre est la reine de la rentrée: au sucre tout simplement, dressée sur un bâtonnet comme un esquimau ou dégoulinant de toppings variés dans les bars à gaufres qui fleurissent déjà dans les métropoles.

Autre sucrerie délicieusement enfantine: le pushcake. Un cylindre que l'on pousse grâce à un bâtonnet pour faire remonter son contenu comme les glaces de quand on était petit. À l’intérieur, génoise, gâteau au yaourt, mascarpone… tout ce qu’on veut du moment que ça fait de jolies tranches.

Le sushi burger

Le mariage des deux mets les plus tendance depuis longtemps… ça devait arriver! Les hybrides ont d’abord été le fait de blogueuses et foodistas et touchent désormais les restaurants. L’idée est de remplacer le pain du burger par le riz compact du sushi. C’est aussi une excellente alternative au pain pour ceux qui veulent éviter le gluten. La plupart des recettes travaillent plutôt le poisson et les légumes pour rester dans l’esprit sushi.

Les «super bowls»

L’assiette serait trop plate ou trop petite? Voilà que les bols débarquent. Ce furent d’abord les ramens japonais et les bo bun vietnamiens qui ont amorcé le courant, puis les smoothie bowls pour le petit déjeuner (avec céréales, fruits, graines, fruits secs…) sont arrivés. Maintenant, les bouddha bowls sont de toutes les tables healthy: on y met tout ce qu’on veut, du cru, du cuit, des légumes, de la viande… c’est un mode de présentation, pas de cuisson.

Et aussi… On peut parier qu’on verra aussi bientôt: des croquettes (avec la vague des boulettes, très tapas), du fonio (une céréale ancienne cultivée en Afrique de l’Ouest qui pourrait concurrencer le quinoa), la farine de coco (pour son côté sans gluten), la sriracha (sauce piquante thaïe dans sa bouteille au bouchon vert), les glaces salées (déjà servies par les grands chefs, elles pourraient débarquer dans la grande distribution)…

À suivre, donc...