Tendance: le vin au verre

Tendances
,
Photo : Jessica Theis

Une enquête révélée dans le Figaro Économique confirme une tendance que l’on constate dans beaucoup de restaurants depuis quelques années: on voit moins de bouteilles sur les tables, mais le vin est de plus en plus commandé par verre. Les restaurateurs s’adaptent en enrichissant leur offre.

Historiquement, c’est d’abord le champagne qui a été proposé à la flûte pour être plus accessible. La crise étant passée par là, le vin au verre se consomme de plus en plus. Une étude française récente montre que les deux tiers des clients des cafés, hôtels et restaurants optent pour le vin au verre plutôt qu'en bouteille.

Mais la crise n’est pas la seule raison. La peur du gendarme, les questions de santé, mais aussi la volonté de pouvoir choisir sont mises en avant. Ainsi, parmi les explications à cette tendance, les consommateurs mettent en avant la moindre prise de risque (43%), la volonté de boire modérément (31%) et la possibilité de tester plusieurs vins (20%). Le phénomène s'accentue avec les jeunes générations, puisque les moins de 25 ans plébiscitent le verre à 77% quand les plus de 50 ans sont 32% à rester fidèles à la bouteille.

Le fait de sélectionner un vin au verre permet aussi de boire un meilleur vin sans trop débourser ou encore d’offrir à chaque convive le vin qui s’accorde le mieux avec son plat. Le vin est en effet moins perçu comme une simple boisson mais plus comme un élément festif et gastronomique du repas.

Les restaurateurs luxembourgeois l’ont bien compris. Certains ont investi dans des systèmes sous azote qui permettent une bonne conservation des bouteilles une fois ouvertes, d’autres utilise des bouchons qui font le vide dans la bouteille entamée, d’autres encore proposent un nombre limité de références.

Outre les bars à vin et les cavistes qui agrémentent la dégustation de quelques petites choses à grignoter, citons quelques adresses où l’offre au verre ou «à la ficelle» (où l’on paye ce que l’on a consommé) est particulièrement généreuse: le Café de Paris, le Bistronome, Notaro, le Café Bel Air, Mamma Bianca, Chiggeri, Guillou Campagne, la Cuisine de Zheng ou encore le Bistrot Gourmand