Que vaut le burger préféré d’Obama?

Testé pour vous
,

Nouvel acteur du fast-food, Five Guys s’est installé avenue de la Gare à Luxembourg. Explorator y est allé pour vous.

À égale distance d’un McDonald’s et d’un Burger King, Five Guys est le nouveau challenger dans le paysage du fast-food à Luxembourg. Ouverte à la fin du mois de septembre et ayant embauché 48 personnes, l’enseigne promet de nouvelles implantations dans le futur. Plutôt habitué à tester les restaurants gastronomiques, Explorator (qui ne recule devant aucun sacrifice) est allé voir comment ça se passe du côté de l’avenue de la Gare. 

L’enseigne reproduit les codes présents dans ses 1.500 restaurants avec carrelage rouge et blanc, articles de presse américains élogieux aux murs – c’est ainsi qu’on apprend que Barack Obama a décrété que c’était son burger préféré –, sacs de pommes de terre et d’arachides – histoire de bien montrer qu’on travaille des produits frais.

Comme dans n’importe quel fast-food, ça commence par la prise de commande. La liste de burgers est resserrée: simple, cheese, bacon et bacon avec cheese, et ce en deux tailles, avec une ou deux tranches de viande (de 100g chacune). Là où les choses se compliquent, c’est dans la longue liste des ingrédients que l’on peut ajouter, pour le même prix: entre les sauces (mayonnaise, ketchup, moutarde, barbecue, piquante, sauce HP) et les légumes (tomates, salade, cornichons, champignons, oignons, poivrons, piments), 250.000 combinaisons sont possibles!

Hot-dogs, sandwich végétarien, frites et boissons sont aussi au menu.

Nous avons opté pour un cheeseburger avec tomates, oignons grillés, ketchup et moutarde. 11 euros et 6 minutes plus tard, c’est à un second comptoir que notre ticket est appelé. La dégustation commence.

Le burger est emballé dans une feuille d’aluminium qui devrait garder la chaleur, ce qui n’est pas tout à fait le cas, le pain supérieur n’est pas très chaud. La viande est bien juteuse et offre un vrai goût de burger. En revanche, le fromage n’est pas assez fondu et n’apporte pas le goût de cheddar espéré. Les tomates et les oignons grillés font leur boulot et les sauces apportent ce mélange sucré-salé que l’on recherche.

La fraîcheur est clairement le point fort de la chaîne puisque tous les produits – viande (d’Irlande), pain (de France), pommes de terre (des Pays-Bas) et légumes (des Pays-Bas) également – arrivent frais et ne sont pas congelés. 

Cela se ressent, notamment dans le pain, moelleux comme il faut, et dans les légumes, plus goûteux que dans la moyenne des fast-foods. On sent aussi que des efforts sont faits pour éviter trop de standardisation. Par exemple, il n’y a pas de temps de cuisson imposé, le personnel est formé pour cuisiner à l’œil. 

Si le travail est fait pour en voir évoluer les codes, on reste dans le fast-food avec ce qu’il a de confortable et pratique, mais aussi ses aspects trop gras et trop sucré, largement dénoncés par les diététiciens. 

À consommer avec modération, donc.